Géant des Beaux-Arts

Menu

Marie Melebeck

melebecqMarie Melebeck (huile) : “Mes tableaux sont un support de contemplation et de méditation. J’exprime ma vision des choses et attire l’attention sur le sens caché ou alternatif du monde. Les nébuleuses et les yeux se présentent comme une opposition : l’infiniment grand par rapport à l’infiniment petit. L’espace, l’univers, nous permettent de relativiser le quotidien: nous sommes minuscules dans ce monde face à l’immensité de l’univers. D’autre part, les yeux sont une représentation de l’individu, le reflet de l’âme. Tout un chacun s’identifie plus facilement face à un œil plutôt qu’à un portrait entier. L’infiniment petit qui est en nous ! Les nébuleuses deviennent presque abstraites et les yeux me limitent à un portrait simplifié.
Il y a plusieurs manières de voir le monde. J’essaye, quant à moi, de transposer mes émotions, mes impressions, via la peinture ; de mon monde intérieur vers le monde extérieur. Le sujet des anges, lui, représente pour moi une recherche de la beauté et de la spiritualité absolue dans la représentation d’un humain. Une manière de sublimer le côté positif d’un individu. Je reviens souvent à ces mêmes sujets, car l’important pour moi est aussi la profondeur de la technique picturale. Je cherche à donner une âme, une volonté propre à mon tableau.
L’équilibre, le contraste des couleurs et la matière sont importants pour moi, notamment pour faire ressortir la lumière dans l’œuvre. Pour la majeure partie de mon travail, j’utilise une toile de couleur et laisse le tissu apparent. Cela permet de créer un équilibre entre l’espace de la toile et le remplissage de la peinture. Le support est aussi important que le « dessin ». L’espace vide est une respiration dans le ballet des formes et des couleurs. Je cherche à emmener le public dans mon univers : un monde de bien-être, de beauté, de magie et de contemplation.
Plusieurs artistes contemporains m’inspirent (Anish Kapoor, Vanessa Beecroft, Matthew Barney, Annette Messager, entre autres) et j’apprécie également beaucoup l’abstraction lyrique dont les tableaux de Zao Wou Ki.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *