Chez Mady Andrien, toute la douceur et la chaleur des corps humains rendues dans la rudesse de l'argile et la froideur du bronze.

Ce mercredi 3 avril, Danièle, Huguette, Margareth et Michel ont visité à Liège, dans le parc de la Boverie, entre Meuse et dérivation, une merveilleuse exposition dans un cadre magnifique, la rétrospective Mady Andrien.

Cette femme sculpteur, diplômée de l’Académie des Beaux Arts de Liège, nous offre tout un éventail de ses œuvres. Des bronzes, des terres, des collages, des personnages énormes remarquablement proportionnés, des groupes émouvants pleins de sensibilité, des couples enlacés beaux à couper le souffle!

Nous avons passés un excellent après-midi, à quatre, sans voir la grisaille extérieure, tant nous étions transportés dans un univers artistique plein de rêveries réalistes et toujours respectueux de l’être humain.

Mady Andrien (née à Engis, en 1941) est sculpteur à part entière. Ses matériaux de prédilection sont la terre ainsi que le bronze et l’acier, pour les œuvres intégrées dans l’espace public.

Mady Andrien privilégie la figure humaine : baigneurs, enfants, rameurs, passants ou encore les princes-évêques, témoins historiques du passé de la ville. Elle étudie ses sujets avec attention et précision, creuse les attitudes, les expressions dans la matière. Parfois, ses groupes de personnages forment une masse de matière dont il faut s’approcher pour en distinguer les visages expressifs. Leur aspect brut, à peine ébauché, confère souvent à ses personnages un dynamisme intérieur, alors même que leur course ou leur mouvement est saisi sur le vif.

L’exposition s’organise sous la forme d’une rétrospective thématique, autour d’une septantaine de sculptures, en terre ou en métal, enrichie de quelques collages et fusains, présentant plus de cinquante années de création.

(texte tiré du site de la Boverie)

Voir le site de Mady Andrien

Voir l’article Wikipedia sur Mady Andrien

Et une video de la Boverie en avril :

Huguette Thomé