Géant des Beaux-Arts

Menu

Résidence d’artistes à Morlaix

20/06/2017 - Annonces externes
Résidence d’artistes à Morlaix

Le projet culturel et artistique

Initiée par un artiste plasticien, l’association Les Moyens du Bord s’attache depuis 1998 à faire vivre un projet dédié aux arts visuels sur le Pays de Morlaix et au delà.

Volontairement ouvert à des esthétiques et pratiques artistiques différentes, à des artistes au parcours déjà affirmé, mais également, à de jeunes artistes, le projet de l’association porte une attention importante à la relation au territoire, à ceux qui l’habitent autant qu’à ceux qui le découvrent.

L’association collabore régulièrement avec des acteurs du social ou de l’éducation à travers la mise en œuvre d’actions de médiation.

Tout en privilégiant la rencontre et les échanges entre les artistes et le public, l’association s’implique, tant au niveau local qu’au niveau national, pour une meilleure prise en compte de la situation professionnelle de l’artiste plasticien.

Sensible à la logique de travail en réseau et à des dynamiques favorisant de nouvelles constructions de partenariats, l’association développe une programmation régulière dans son espace de la manufacture et hors les murs, souvent associés à des situations de production, notamment à travers l’accueil d’artistes en résidence.

« Multiples », une dynamique liée à la petite édition d’artiste s’inscrit dorénavant comme un axe fort du projet, en mixant diffusion, production, édition et initiatives autour du multiples.

Souhaitant favoriser l’accès du plus grand nombre à des formes d’expressions contemporaines, l’association dispose d’une artothèque et d’un « petit coin boutique solidaire ».

 

En fournissant aux artistes un environnement propice à la création (plateau de travail, hébergement, matériel, accompagnement technique et logistique, budget de production et aide à la création), l’association contribue au développement de leurs projets. Elle les accueille pour des périodes de deux à six semaines durant lesquelles ils peuvent développer ou finaliser un projet artistique.

Les artistes bénéficiaires sont – la plupart du temps – sélectionnés suite à une rencontre (visite d’atelier, échanges et suivi dans le temps) ou à l’issue d’un appel à candidature.

Les Moyens du Bord s’engagent dans une aventure partagée avec les artistes accueillis : le projet de la résidence se construit et évolue durant le travail préparatoire accompagné de repérage sur le terrain, il peut aboutir à la création d’une œuvre « monumentale » (exemple « Yaourt Light » de Nikolas Fouré, en 2010) ou peut, au contraire, permettre à l’artiste d’expérimenter un projet lié aux spécificités du territoire (exemple de la création d’Eva Taulois dans un ancien bassin ostréicole pour le projet Autour de la Baie en 2011).

Il n’existe pas de format standard pour ces résidences, elles s’articulent en fonction des projets, des envies, des moyens à mettre en œuvre ; l’équipe des Moyens du Bord s’efforçant d’utiliser au mieux ses réseaux, ses compétences, sa connaissance du territoire pour accompagner l’artiste dans son processus de production en tenant compte d’éventuelles contraintes.

En plus de la mise à disposition d’un lieu d’hébergement et de travail, chaque artiste dispose d’un budget intégrant sa rémunération en tant qu’auteur, un budget pour ses frais de matériel, son transport et ses frais de nourriture. Dans la plupart des cas, les résidences s’articulent en collaboration avec l’Urgence de l’Art, association basée à dix minutes de la Manufacture de Tabacs qui dispose d’hébergements, de plateaux techniques, d’un matériel d’impression (presse à taille douce, matériel de sérigraphie et outillage) et peut soutenir les artistes dans leurs demandes spécifiques.

Aux beaux jours, des projets davantage orientés sur des questions relatives à l’environnement, le lien social ou un travail narratif (tel le travail d’écriture de Alexis Gloaguen), peuvent également se dérouler au Jardin Solidaire, dans l’ancien camion de l’Urgence de l’Art.

En fonction des projets, des partenariats avec des acteurs locaux peuvent se mettre en œuvre, notamment, dans le cadre du mécénat. À travers le Jumelage qui permet, avec l’aide du Conseil Général, de mener des collaborations régulières avec un collège, l’association a également amorcé des résidences d’artistes en établissement scolaire.

Elles visent en tout premier lieu à favoriser l’alternance de temps de création personnelle pour les artistes tout en imaginant des temps d’échanges entre artistes, élèves et enseignants.

Quand il n’est pas lié à une manifestation spécifique (Jardin Solidaire, Multiples…), le travail produit à l’occasion de ces résidences est souvent accompagné – ou suivi – d’une exposition (personnelle ou collective), il peut également être complété par une édition (collection 20/20, sérigraphie…). Dans tous les cas, l’association organise, en concertation avec l’artiste, des rendez-vous permettant de découvrir le travail en cours de fabrication ou finalisé (visites d’ateliers, ateliers participatifs, soirées rencontres, projections, présentation d’un parcours…) et reste attentive à, l’issue de ces périodes de collaboration, au suivi du parcours des artistes accueillis.

Plus d’information, visitez le site de l’Urgence de l’Art
Vous êtes artiste et vous souhaitez participer à l’aventure, contactez-nous!
Consultez le cahier des charges résidences d’artiste en milieu scolaire (DRAC Bretagne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu soumis au copyright
%d blogueurs aiment cette page :